Le fragment volumineux

Publié le par ap

(12 .11.10. 09 -  Colombey)

"L'instantané nous fascine en tant que tombeau du temps. Je crois qu'il témoigne au contraire d'une qualité autrement imperceptible du réel : c'est que le réel est toujours absolument dans le présent, alors que nous sommes, nous, dans un présent instable, qui sans cesse vire au passé.

Nous ne sommes plus dans la perspective, qui unifiait l'espace à perte de vue. Nous sommes dans le fragment volumineux : un fragment qui correspond à la découpe ou au prélèvement qu'opère le regard dans l'espace.

Toute pensée progresse en faisant à la fois retour sur soi et mouvement hors de soi. Le regard ne peut se connaître qu'en effectuant le même mouvement contradictoire."

Bernard Noël  Journal du regard, POL 1988, P.98

_________

vincent cordebard

les jours sans fin

mémorial charles de gaulle

colombey les deux églises

13 octobre au 31 décembre 2009

> voir aussi le témoignage de Hans Muller

Publié dans (re)vue

Commenter cet article

vé mü 23/10/2009 23:37


la perspective, l'histoire, le présent, le passé le futur
le fragment, l'instant, l'oubli,
la perspective, le sujet, la perspectie, le désir
le présent - l'instant, l'instant, l'instant, le temps aboli, la jouissance
le temps, le sujet, abolis. l'objet.
concilier le désir et la jouissance, comment


vé mü 23/10/2009 23:33


mais le tombeau aussi est réel. et le temps qui passe, c'est très réel.
l'instantané arrête, soulage, pourrait-on aussi bien dire, de ce réel-là, de la mort, du couperet de l'histoire.
l'autre soir, revenant de l'école, mon enfant me demande ce que ça veut dire filtre, je n'y suis pas arrivée, il a bientôt 5 ans. je n'y suis pas arrivée parce qu' était  trop
présent  ce sentiment de la nécessité, de la présence, toujours, de filtres entre nous et le réel.
il y a qq part, je crois une défintion par lacan de l'organe, comme d'un filtre
je pense que nous nous prortégeons toujours tout le temps du réel. la beauté même, un filtre. et un instant de voir possible.
je vous découvre, je suis sous le charme


Lili 14/10/2009 19:39


J'ai toujours su qu'AP était gaulliste sur les bords (et au milieu)...

3 visites en moins de 4 jours pour moi.
Je ne peux me défaire de l'émotion que me procure ces images.

C'est une oeuvre magnifique.


Armand Stroh 14/10/2009 15:53


Kissekakopie omet mort à même orée : http://dedalila.org/jours_sans_fin


Armand Stroh 14/10/2009 15:37


Un angle mort du langage a créé une erreur dans le choix de la date : Le 12 octobre 2009 n' est pas le " 12 11 O9 " comme indiqué sous la photo ( c'est un 12 novembre 1970 que , d'après mémorial ,
ont eu lieu les obsèques du général à Colombey ... ) , ni "september eleven" non plus ... , mais il est vrai que les dénombrements de jours sans fin ...