Le lys de Kazan

Publié le par ap


Le Lys de Brooklyn, c’est Francie, petite princesse qui pousse comme l’arbre au milieu du béton des villes - mais ne devrait-on pas dire « l’arbre qui pousse le béton des villes pour croître » ? -, arbre auquel on a beau couper les branches pour le transformer en simple poteau d’étendoir à linge, mais dont les bourgeons reviendront, à la saison suivante.

C’est par cette métaphore qu’Elia Kazan dessine le profil complexe et touchant du personnage principal de son premier long métrage datant de 1944, dont le titre original « A tree grows in Brooklyn » est l’adaptation d’un roman de Bessie Smith.

 

Publié dans films

Commenter cet article