cliché 14

Publié le par ap


 

21

Ce profil de femme présent sur la gauche d’un petit carré sépia - chignon serré -  m’évoque celui de cet autre portrait peint à la tempera sur bois par Pisanello (que l’on peut voir au Musée du Louvre) dit la « jeune fille de la maison  d’Este », réalisé à la cour de Ferrare vers 1440.

Un profil ciselé

d'un trait fin,

du buste discret, au cou

puis au visage

apposé

au vert d'une haie sombre,

ajourée sur le bleu du ciel.

La chevelure (épilée haut sur le front)

disparaît

sous un chignon

enrubanné

Des ancolies, des œillets

et trois papillons

brodés au feuillage.

Pourtant, sur ce même cliché, un autre visage, en amorce vient détruire l’artifice de la mise en scène.



Publié dans notes sur clichés

Commenter cet article