ima(r)ges

Publié le par ap

Voici donc, par le courrier du matin, que m'arrive le numéro 21 de la revue Lisières. Celui-ci est consacré à Bernard Plossu. Comme toujours, c’est un plaisir que de prendre en main ces petits objets conçus pour l’intimité de la rencontre. Plusieurs reproductions des photographies de l’artiste, que pour ma part je ne connaissais pas, y sont rassemblées. Laurent Brunet, comme il nous en donné l’habitude, s’y entretient avec l’artiste.

« Je suis convaincu que la photographie est une forme d’expression littéraire, si elle s’exprime avec sobriété. D’où mon désir de ne jamais foncer les tirages, de montrer les choses comme elles sont, de travailler au cinquante millimètres. Si tout d’un coup, il y a un effet photographique – l’usage d’un grand angle, le ciel foncé, un coté « surdose de poésie » ou de drame – on perd ce côté proche de la littérature. »

Publié dans livres

Commenter cet article