cliché 4

Publié le par ap


8

Devant cette image presque comique d’un joueur de tennis prenant la pose comme une danseuse, j’ai d’abord pensé à Tati dans  Les Vacances de Monsieur Hulot. Certes, ce n’est pas la silhouette dégingandée de l’acteur mais juste le geste suspendu  avant le service qui produit l’effet du ridicule. Je souris en pensant au service en planche à repasser, au bruitage décalé comme un claquement de langue. Cette partie de tennis peu orthodoxe fait aussi remonter le souvenir de la scène finale de Blow-up, d’Antonioni où une autre partie se déroule sans balle.

Dans une longue interview publiée dans un hors-série des Cahiers du cinéma, Jean-Luc Godard qui avouait que le foot l’ennuyait un peu : « au tennis il y a autant de plaisir à être passé qu'à ne pas l'être. J'ai rejoué au tennis parce que c'est un sport où l'on renvoie la balle. Où on ne cherche pas à la garder pour soi. ». Il indiquait par contre son souhait de faire une saga sur le célèbre tournoi Roland-Garros. « On verrait, précise-t-il, un joueur au moment où il arrive à Paris pour les éliminatoires. Ces joueurs-là sont assez pauvres, ils doivent se trouver un petit hôtel [...] Je filmerais toujours le gagnant pour être sûr d’arriver jusqu’en finale. Là, on verrait ce qu’est le tennis… »

Publié dans notes sur clichés

Commenter cet article