Re-naissance

Publié le par ap


Boris Beluche - "les villes en bateau" [détail] - 2005

Renée Sens était fan de Marilyne Monrole. Elle avait vu tous ses films et c’est sans doute ce qui l’avait décidée un jour à monter sur scène faute de pouvoir tourner sur un plateau. Elle tournait cependant sur les planches, virevoltait même à l’occasion. Elle avait un numéro de claquette sensas (ni écoutilles) emprunté à son acteur fétiche, un gigolo du grand écran qui chantait sous la pluie. Et puis enfant elle avait été bercée par les contes de Marine Dépopins… Elle en avait gardé le goût des extras vacances au bord de la mer. A sept ans déjà elle chantait en tutu et à tue tête de vagues chansons à boire, montée sur la table de la cuisine. Plus tard, les quatorze ans passés, elle délaissa la barre d’appui des cours de danse pour le parapluie et l’aqua-gym (on ne choisit pas toujours ses associations !). De fil en aiguille elle se spécialisa dans le chant des baleines. Elle fit d’ailleurs le doublage des films documentaires sur le monde du silence avant de se reconvertir dans le cirque comme otarie…[...]



Publié dans (en) voie

Commenter cet article