La grosse tête

Publié le par ap

Le choc que j’ai eu en la découvrant sur le sable… Tu n’imagines pas ma surprise. Il aurait été content Jean avec une tête comme ça! Même jaloux, je crois, de ma trouvaille. J’aurais bien aimé voir sa trogne!

Posée là rien que pour le regard, comme sur un plateau. Trop lourde,impossible à embarquer! ... Juste là, disposée sous la lumière du soleil couchant, éclairée du bon côté. Un visage comme une éponge de salle de bain (une vraie), perforé de partout.

C’est le genre d’objet que l’on ne voit en général que pour ce que c’est : un vulgaire morceau de bois, ramolli par son séjour dans l’eau, rongé par le sel, usé par le ressac des vagues… en fait souvent, on ne le remarque même pas.

Mais celui-là, je l’ai repéré de loin, en me baladant sur la plage. Comme il  était assez haut sur le rivage, j’ai fais un crochet pour lui rendre visite. Plus je m’approchais, plus mon cœur battait. Je m’attendais au pire… je veux dire que j’imaginais le pire : la tête d’une bestiole bouffée par les crabes ou carrément autre chose…

Et puis voilà le morceau : du bois presque en chair qui me fait risette : une sacrée gueule quand même!


Publié dans brèves vues

Commenter cet article