Aux iris : La double négociation.

Publié le par c.v.

Docteur S. : Tiens, Monsieur K., hier, je suis passé sur vos terres ...
Monsieurs K : Lesquelles ?
S : Celles du bas. Vous vous souvenez ? Monsieur K? On en a parlé l'autre jour...
K. : Il y a environ cinq hectares. Mais ça va être difficile. La ville veut m'exproprier. Hou là !
Docteur S. : Qu'est-ce qui vous arrive monsieur K ?
Monsieur K. : C'est à cause des talures... Ils me proposent trois euros le mètre pour y construire des HLM.
Docteur S. : Moi je paye Vingt et un euros... C'est normal, vous êtes couché depuis longtemps... Je ne peux pas tout prendre , je n'ai pas les sous pour payer.
K: Hou là !
S (se tournant vers moi) : Un hectare me suffit. C'est combien déjà un hectare?
Moi : Cent mètres sur cent mètres. Deux cent dix mille euros.
Monsieur K.: J'ai déjà eu quelqu'un à vingt et un, mais pour le tout. Hou là ! ça n'existe pas les tapis pour les talures ? La ville s'est opposée.
Docteur S. : La ville ne peut plus s'opposer. Il en reste quatre , un hectare me suffit et ça les oblige à suivre. ... Ma femme va y passer. Elle connait le responsable ... la politique c'est pas mon truc.
Toujours Docteur S. (mais au téléphone ): On n'a pas un coussin d'eau qui traîne quelque part ?
K. : Hou là!
S. : C'est pour monsieur K.
Monsieur K. : Un hectare c'est peut-être possible. Mais c'est sûr je ne peux pas vendre tout.
Docteur S. ( en surcharge) : Hein !? Non pas le grand ! Le petit ... De toute façon , monsieur K. un hectare me suffit .. Et je n'ai pas les sous. Hein !? Quoi !?
Quelle taille !? Normal ! .... Quoi un matelas ? Mais qui vous parle d'un hectare ?
(Furieux, il raccroche )
Un matelas d'un hectare ! Complètement à la masse celle-là !
.../...


Le coussin arrive.
Monsieur K. : C'est comme de la soie... Je vous fais prioritaire.... devant témoin ! (Il me désigne)
Docteur S. (se tournant vers moi) : C'est ma fille... Elle a sept ans.. Elle commence à nous embêter avec un poney.

[textes de C.V.  en ligne sur Leplus Wikini]

Publié dans (en) voie

Commenter cet article