Le CRI

Publié le par ap

(Pour un Cinéma de Rue Itinérant)



"Nous ne souhaitions pas concevoir une machine permettant de remplacer l’homme mais dotée de nouvelles fonctionnalités, capable de transporter des données et d’offrir des échanges culturels. Partant de l’idée que la ville du futur serait un espace dans lequel l’image est omniprésente, nous avons alors imaginé un "cinéma de rue itinérant", baptisé le CRI : un robot électrique qui sillonnerait la ville et projetterait sur ses murs des films, des courts-métrages, des documentaires, des vidéos issues du site de partage « You Tube » ayant un apport culturel…" Clément Bitton élève de l'ISEP et co-créateur du projet (1)


"Le CRI est un robot qui déambule dans l'espace urbain et projette des films sur différents supports (façades, murs, etc). C'est un relais des petits cinémas d'arts et d'essais qui sont en train de disparaître et une interprétation high tech du traditionnel cinéma itinérant.

[...]

Le robot-ciné serait lié à une plateforme web, d'où l'on pourrait consulter la programmation, suivre les déambulations journalières du robot ou proposer de nouveaux films.

Le CRI est une nouvelle manière d'investir l'espace urbain et une nouvelle forme de convivialité de rue. Le robot occupe un espace par la projection d'images, mais cette occupation est virtuelle. La véritable occupation est générée par les spectateurs et leur comportement dans le lieu (amener des chaises, s'asseoir par terre, discuter, échanger, etc). Ainsi le robot ne vient pas surcharger l'espace urbain de technologies aux dépends de la vie de la rue. Au contraire, il favorise l'appropriation de la rue par les citoyens et créer du lien social. Le robot ne laisse aucunes traces, il ne fait que prendre la ville comme écran."(2)

 

__


Projet réalisé par des élèves de l'ENSCI - Ecolé Nationale Supérieure de Création industrielle (2 étudiants) et de l'ISEP (4 étudiants) dans le cadre du concours Robotcité 2008 organisé par la FING et Planète Science.

source 1 :  innovation (le journal)
source 2  :  robcite.fr
source 3 (captures d'écran) : Alex Morales - Viméo

Publié dans (re)vue

Commenter cet article