Echo-mail 2 (Dans les plis)

Publié le par ap

rose3bis.jpgRe-né  Leplus "...ça s'arrose!",  2007

Publié dans (en) voie

Commenter cet article

Hans Muller 21/08/2007 10:14

Belle Haleine, Eau de Voilette Marcel DuchampNew York, 1921Ce flacon, probablement dessiné par Lalique, contenait au départ « Un Air embaumé » des parfums Rigaud. Vidé de son contenu, il s'emplit à mesure égale d'esprit de Rrose. Elle impose son étiquette monogrammée, joliment typographiée et portant en médaillon son effigie par Man Ray.Un rappel de la « Belle Hélène » d'Offenbach dont les couplets mettaient en joie André Breton. Le flacon de verre vide évoque Air de Paris, souvenir ramené par Duchamp à New York en 1919 pour ses amis Louise et Walter Arensberg. Il s'agissait d'une ampoule de sérum physiologique achetée chez le pharmacien de la rue Blomet, vidée puis rescellée. Avec le temps ce sont moins les flacons que les parfums qui intéressent Duchamp : il prescrit l'odeur du café grillé pour l'Exposition Internationale du Surréalisme de Paris en 1938, celle du cèdre pour l'exposition First papers of Surrealism à New York en 1942 et enfin "Flatterie", de Houbigant, pour l'exposition EROS chez Cordier à Paris en 1959. Hé Rose, c'est la vie ! La rose que l'on attendait pas forcément ...

ap 21/08/2007 11:15

il y a aussi cette phrase de Duchamp : " Il y a celui qui fait le photographe et celle qui a l'haleine en dessous." celle-ci  servait de  légende de la photo de Man Ray pour Rrose(1921) ansi que cette autre " Quand la fumée de tabac sent aussi de la bouche qui l'exale, les deux odeurs s'épousent par infra-mince", publiée dans View en 1947.