Alex Katz, le temps immobile

Publié le par ap

Il y a, dans les peintures de Alex Katz une sorte d’exigence du minimum de l’effet, combiné à une évidence des jeux de surfaces. Une économie qui flirte avec la géométrisation sans jamais pour autant basculer vers l’abstraction.

/ A.Katz « Kynaston», 1963 /  A. Katz « Landscape with a house » / 1961 A. Katz, "Ada Park", 1960
/ A.Katz « Kynaston», 1963 /  A. Katz « Landscape with a house » / 1961 A. Katz, "Ada Park", 1960 / A.Katz « Kynaston», 1963 /  A. Katz « Landscape with a house » / 1961 A. Katz, "Ada Park", 1960

/ A.Katz « Kynaston», 1963 / A. Katz « Landscape with a house » / 1961 A. Katz, "Ada Park", 1960

A certains moments, on sent l’influence des peintres Nabis (Vuillard, Vallotton) ou celle de Matisse (pour l’aspect radical des plans de couleurs comme découpés au scalpel).
 

 

A.Katz « Orange Interior», 1968

A.Katz « Orange Interior», 1968

Dans d’autres cas c’est du côté de l’image populaire (affiches, illustrations, bandes-dessinées…) que Alex Katz prélève le raccourci de la ligne ou le principe de cadrage…

A.Katz « Peter et Lnda», 1966 / A. Katz «Ada et Vincent in a car», 1972 / A.Katz «William Dunas dance”, 1981
A.Katz « Peter et Lnda», 1966 / A. Katz «Ada et Vincent in a car», 1972 / A.Katz «William Dunas dance”, 1981A.Katz « Peter et Lnda», 1966 / A. Katz «Ada et Vincent in a car», 1972 / A.Katz «William Dunas dance”, 1981

A.Katz « Peter et Lnda», 1966 / A. Katz «Ada et Vincent in a car», 1972 / A.Katz «William Dunas dance”, 1981

Les grands thèmes de Alex Katz sont le portrait (souvent des membres de sa famille, sa femme Ada, ou des amis proches...), le paysage (surtout pour les jeux de lumière), le bouquet (ou plutôt des études florales) et quelques scènes de genre (plages, portraits de groupe…).

A.Katz « Gray ribbon »,1990 / A.Katz « Dayton a Beach», 1983 / A.Katz «Poppy», 1968 / A.Katz «Good Morning», 1974
A.Katz « Gray ribbon »,1990 / A.Katz « Dayton a Beach», 1983 / A.Katz «Poppy», 1968 / A.Katz «Good Morning», 1974
A.Katz « Gray ribbon »,1990 / A.Katz « Dayton a Beach», 1983 / A.Katz «Poppy», 1968 / A.Katz «Good Morning», 1974
A.Katz « Gray ribbon »,1990 / A.Katz « Dayton a Beach», 1983 / A.Katz «Poppy», 1968 / A.Katz «Good Morning», 1974

A.Katz « Gray ribbon »,1990 / A.Katz « Dayton a Beach», 1983 / A.Katz «Poppy», 1968 / A.Katz «Good Morning», 1974

On peut aussi souligner que, par rapport à d’autres peintres de sa génération, et surtout ceux du Pop Art,  il n’y a pas, dans ses peintures (ou très peu), d’histoires qui s’y racontent. Ce sont tantôt des vues, des icônes ou des clichés. Il semblerait par ailleurs que c’est ce point de jonction que cherche à atteindre Katz.

A.Katz «Green cap», 1985 / L.Vinci « La dame à l’hermine » 1490./ Revues de mode américaine, 1929-1932
A.Katz «Green cap», 1985 / L.Vinci « La dame à l’hermine » 1490./ Revues de mode américaine, 1929-1932A.Katz «Green cap», 1985 / L.Vinci « La dame à l’hermine » 1490./ Revues de mode américaine, 1929-1932A.Katz «Green cap», 1985 / L.Vinci « La dame à l’hermine » 1490./ Revues de mode américaine, 1929-1932

A.Katz «Green cap», 1985 / L.Vinci « La dame à l’hermine » 1490./ Revues de mode américaine, 1929-1932

En quelques quarante ans de peinture, de gravure ou de collage, Alex Katz a toujours conservé le même principe : sobriété des compositions, simplicité des masses de couleurs avec une gamme chromatique réduite par tableaux, épure du trait…

A.Katz «Anne», 1973 / A.Katz «Beach», 2003A.Katz «Anne», 1973 / A.Katz «Beach», 2003

A.Katz «Anne», 1973 / A.Katz «Beach», 2003

Ce sont ces différents éléments stylistiques qui font que certains rangent aussi cette peinture du côté de la peinture naïve, pourtant, il ne vient à personne l’idée que ni Matisse, ni Seurat, sont des peintres Naïfs…

H.Matisse « Margot », 1907 / . G.Seurat « Les baigneurs », 1884H.Matisse « Margot », 1907 / . G.Seurat « Les baigneurs », 1884

H.Matisse « Margot », 1907 / . G.Seurat « Les baigneurs », 1884

Très souvent, les grandes peintures ou les lithographies de Alex Katz sont préparées par des pochades dont la facture est plus dynamique et plus fluide. Les réalisations définitives, plus épurées, renforcent cette sensation intemporelle, comme si lissées ces peintures chercher à affirmer un caractère plus iconique.

A.Katz «Vivian (étude)», 2004 / A.Katz «Vivian », 2004A.Katz «Vivian (étude)», 2004 / A.Katz «Vivian », 2004

A.Katz «Vivian (étude)», 2004 / A.Katz «Vivian », 2004

Publié dans peinture

Commenter cet article

ap 02/08/2008 15:28

Voici le lien pour visualiser la peinture en question (250 cm x 200 cm environ)

alex 02/08/2008 13:40

Merci pour ces précisions. Pour l'image je veux bien. Je suis passée voir les autres travaux sur le site. Vous exposez où?

alex 01/08/2008 13:38

Bonjour,
heureuse de croiser ici ce travail de A.Katz que je connaissais pas du tout. Aussi
merci pour cette découverte. Je me suis demandée si il n’y avait pas un petit
rapport entre Arroyo (que j’apprécie également) et aussi avec Hopper et
Botticelli dont vous parlez dans d’autres articles ?  Autre question vous parlez  d'une peinture avec un petit chaperon rouge dans un post associé... de quoi sagit-il?

ap 01/08/2008 22:15



Bonsoir. Je ne pense pas que l’on puisse sérieusement établir un rapport entre le travail de Katz et de Arroyo. Il y a un côté chronique mondaine chez
Katz et un principe plus narratif chez Arroyo. Quant à Hopper, mis à part la nationalité, il me semble que la grande différence entre ces deux artistes se trouve dans la façon d’envisager la
société américaine. Chez Hopper il y a une part de mélancolie tandis que chez Katz il y a une légèreté, une forme d’insouciance : l’époque n’y pas étrangère. Pour Botticelli, c’est possible, je
vais y réfléchir.


Pour répondre rapidement à l’autre question, le détail reproduit dans l’article (avec la citation de ce portrait de Katz), il s’agit d’un travail ancien
(enfin tout est relatif !). Je ne pense pas que la reproduction soit publiée sur mon site mais elle appartient à une série de peintures sur papier réalisées entre 1996 et 2004. Si l’image vous intéresse je peux
toujours vous la mettre en lien.