Entre les signes (4 - Un son cible)

Publié le par ap

4 - Un son cible

Cette année-là, le thème retenu par le festival de l’affiche de Chaumont était le Jazz et la mode.

Je dois dire qu’en toute honnêteté, je ne vois pas vraiment comment il était possible sur une affiche de figurer (de faire dialoguer ou de faire tenir) ces deux idées. C’est sans doute pour éviter ce tiraillement que l’affiche de Alain Le Quernec n’a choisi dans le texte tout au moins de ne faire figurer que l’une des deux termes.
Entre les signes (4 - Un son cible)

Par contre le télescopage des mots Jazz et Rock assure la dualité de la proposition. Doit on comprendre ici que Jazz et Rock s’affrontent à coup de décibels, à nous crever les tympans?

L’entrelacement des signes (miroir brisé/rétroviseur), les références directes aux œuvres plastiques (Arman/Christo), et les jeux de langage sont des procédés qu’affectionne Le Quernec.
Alain Le Quernec – Campagne présidentielle (1980) / Alain Le Quernec – Musique en mai (1976) / Alain Le Quernec – Boycott Total (1999)Alain Le Quernec – Campagne présidentielle (1980) / Alain Le Quernec – Musique en mai (1976) / Alain Le Quernec – Boycott Total (1999)
Alain Le Quernec – Campagne présidentielle (1980) / Alain Le Quernec – Musique en mai (1976) / Alain Le Quernec – Boycott Total (1999)

Alain Le Quernec – Campagne présidentielle (1980) / Alain Le Quernec – Musique en mai (1976) / Alain Le Quernec – Boycott Total (1999)

Ainsi en témoigne l’oreille perforée, figurée au centre de ce carré rouge, basculé sur un fond bleu, qui serait donc la cible de ces musiques. Comment pouvait-elle rester insensible à ces musiques qui remuent, balancent, décoiffent, dépotent, ou touchent droit au cœur …

Les lettres comme les sons volent en éclat, culs par-dessus têtes telles ces figures acrobatiques que réalisent les danseurs Rocks…

Aussi pourrait-on lire ici dans ce chahut visuel dans le ricochet du regard : « J’arrose" (JAROZ) et « J’ose » (JOZ) ou encore « Assez ! » (AC)…
Le traitement plastique de l’affiche convoque par ailleurs, par l’aplat des couleurs, le référence à un objet (la cible/l’oreille) et le jeu discret mais évident des perforations (points/trame) les travaux de certains artistes du Pop Art.
Warhol « Cow » (1973) Rétrospective 1987 / Jasper Johns. “Target with plaster casts” (1955) et (Moulage d'une oreille - détail de "Target") / Lichtenstein – "Crak !" (1963)
Warhol « Cow » (1973) Rétrospective 1987 / Jasper Johns. “Target with plaster casts” (1955) et (Moulage d'une oreille - détail de "Target") / Lichtenstein – "Crak !" (1963)Warhol « Cow » (1973) Rétrospective 1987 / Jasper Johns. “Target with plaster casts” (1955) et (Moulage d'une oreille - détail de "Target") / Lichtenstein – "Crak !" (1963)Warhol « Cow » (1973) Rétrospective 1987 / Jasper Johns. “Target with plaster casts” (1955) et (Moulage d'une oreille - détail de "Target") / Lichtenstein – "Crak !" (1963)

Warhol « Cow » (1973) Rétrospective 1987 / Jasper Johns. “Target with plaster casts” (1955) et (Moulage d'une oreille - détail de "Target") / Lichtenstein – "Crak !" (1963)

Alain Le Quernec, est donc un "chasseur armé d'une affiche, ce fusil à un coup qui ne peut rater sa cible." remarque Thierry Le Boité, dans son article.

C’est même ce que l’on appelle Mettre dans le mille ou Faire un carton!, ce qui somme toute était l'objet de la commande.

[...]

 

Bonus :

Entre les signes (4 - Un son cible)
Entre les signes (4 - Un son cible)Entre les signes (4 - Un son cible)

Publié dans entre les signes

Commenter cet article